Logo
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Une Nouvelle Ville
 
Montdidier ayant été complètement détruite fut donc entièrement reconstruite, et comme quelques autres cités de notre région, Albert par exemple, nous avons ici un concentré de ce qui s'est fait lors de la reconstruction.
 
Deux grandes idées se firent jour; reconstruire à l'identique, soit "reconstituer l'image du monde perdu d'avant-guerre, ce qui rassure les habitants qui ont perdu leurs repères", ou reconstruire en laissant libre cours à l'élan novateur des architectes.
 
La première grande idée de reconstitution sera défendue avec force par Louis-Lucien Klotz, ancien Ministre, et Président de la Commission des Dommages de Guerre, qui alla même jusqu'à proposer de supprimer leur attribution en cas de non respect de cette clause.
La Caisse d'épargne, l'hôpital, et les deux églises ont été les principaux modèles de cette reconstitution.
 
La reconstruction a permis de rebâtir des édifices en tenant compte des mouvements esthétiques nouveaux, en proposant un nouveau confort, une meilleure hygiène.
Le Régionalisme se fait jour, aussi l'Historicisme, le Modernisme, et enfin l'Art Déco.
La brique se développe beaucoup, elle est facile à se procurer, elle permet des effets décoratifs lorsqu'elle est disposée en épis, damiers, frise, cannelure, elle peut etre émaillée, polychrome. Beaucoup de maisons du centre ville procèdent de cette idée ainsi bien sur que l'Hôtel de Ville.
 
Enfin, il fallait aussi loger le peuple qui avait tout perdu; des baraquements militaires, les"Nissen" métalliques ou les "Adrian" en bois ont été mis à la disposition puis vendus aux habitants, et tout un nouveau quartier est né, la Cité d'Urgence.
Elle existe encore derrière l'Hôpital, et si elle a subi de nombreuses améliorations, dans beaucoup de cas, on peut reconnaitre le tracé de cette cité, et les "Adrian" qui subsistent.