Logo
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
La Méthodologie de la Reconstruction
 
Comme on l'imagine, la France avait subi de considérables dommages, dans les zones occupées, et dans les zones de combats.
Le tiers Nord-est de notre pays avait subi les outrages de cette guerre terrible qui avait vu l'avènement de tant d'armes nouvelles de destruction.
C'est au point que des zones, rouge, orange et jaunes, avaient été définies; cette classification tenait compte de l'état de destruction des lieux, ainsi que de la dangerosité liée aux explosifs et autres bombes encore présents sur le terrain.
 
Pour toutes les régions détruites, il fut décidé d'établir un "Constat d'état" de manière à réparer la vis sociale et économique, et à hiérarchiser les différentes reconstructions.
 
Dans une première phase, il fut décidé de procéder au déminage des sols et des terres de culture, de réparer les grandes infrastructures, routes et chemin de fer, enfin de rebâtir les établissements industriels.
 
La deuxième étape consiste à la réhabilitation des infrastructures administratives, des édifices publics, des constructions agricoles.
 
L'habitat sera traité seulement dans une troisième phase lorsque l'on considèrera que la vie de la nation sera remise en route. Pour aider cette reprise de la vie des habitants, seront mis à leur disposition dans un premier temps des constructions légères, les Nissens et les Adrians, dont certaines existent encore.
Plus tard, les constructions en dur réapparaitront, et une vie normale pourra reprendre.
 
L'Office de Tourisme "Pays de Parmentier" possède une remarquable exposition sur la reconstruction de Montdidier; c'est le fruit d'un travail de recherche important, qui vous montre notre cité à travers cette période si difficile pour elle.