Logo
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Marie Auguste Joseph Charles Boudoux d'Hautefeuille
 
Lorsque vous vous rendez à Courtemanche, en venant de Montdidier, vous passez devant un monument, en bord de route dédié à Marie Auguste Joseph Charles Boudoux d'Hautefeuille, lieutenant aviateur, abattu là le 24 avril 1918 en combat aérien.
Il était alors commandant de l'escadrille SPAD 100, et pilotait un avion SPAD XIII, portant le numéro 2612, équipé d'un moteur Hispano de 220 CV. Il fut inhumé à cet endroit, puis le 20 mai 1920, son corps fut déplacé à Montdidier au cimetière militaire de Montdidier-égalité sous la tombe 696.
 
Sa carrière militaire commença dans le régiment du 9ème Cuirassé à cheval, puis il passa dans l'aviation en juillet 1915.
Après un passage dans l'armée d'orient où il obtint une première citation et fut décoré de la Croix de Guerre, il rentra en France et fut affecté à l'escadrille SPAD 77 comme pilote aviateur.
Le 16 janvier 1918, il devient le commandant de l'escadrille SPAD 100, poste qu'il conserve jusqu'à sa perte.
 
Comment mieux le décrire qu'à l'aide des citations qu'il obtint.
citation 133 à l’ordre de la 8e Armée du 18 février 1917: Pilote de chasse de premier ordre: Le 22 janvier 1917, au cours d'une mission photographique, voyant l'avion qu'il escorte très menacé par trois avions ennemis, a foncé sur l'adversaire, l'a mis en fuite et a poursuivi l'un des avions ennemis jusqu’à 500 m du sol. (18 Février 1917).
Le 4 juillet 17:Modèle de courage et d'entrain, le 24/06/1917, a attaqué un drachen qui est tombé en flammes. Attaqué par un groupe de 5 avions ennemis, a pu quoique blessé, regagner son terrain avec son avion criblé se balles.
Le 13 juillet 1917: Pilote d'un entrain et d'un courage admirables. Le 13 juillet 1917, grâce à son sang-froid et à son habileté, a pu ramener au terrain son avion criblé de balles à la suite d'un combat avec un avion ennemi qu'il a abattu.
Le 23 août 1917: Pilote d'une audace merveilleuse. Le 23 août 1917, a exécuté le bombardement d'une gare de ravitaillement ennemi à faible hauteur, malgré un feu violent d'artillerie et de mitrailleuses; une blessure, un drachen, un avion ennemi abattu. Trois fois cité à l'ordre. Inscrit pour la Légion d'Honneur.
Le 17 septembre 1917: Pilote de chasse de haute valeur, le 17 septembre, a abattu un avion en flammes dans nos lignes; troisième victoire officielle.
Le 1 octobre 1917: Pilote de chasse hors pair, le 1 octobre 1917, a abattu un avion ennemi qui est tombé en flammes dans nos lignes.
Il obtint le grade de Chevalier de la Légion d'Honneur, et la Croix de Guerre avec 7 palmes pour ses 6 victoires dont 4 homologuées.